Amour et Haine

Je souhaite vous transmettre aujourd’hui un message que j’ai reçu de l’un de mes guides, très proche de moi, suite à une question que je lui ai posée sur l’Amour et la Haine :

« Au tout début de la Création, l’être humain était à l’image du Père c’est à dire un être dans toute sa splendeur divine, un être d’Amour et de Lumière. Pendant des temps, l’être humain vécut dans la connaissance et la conscience de sa divinité. Mais, les temps passant, l’être humain se modifia, changea de conscience et vinrent les moments ou certains d’entre eux eurent besoin de pouvoir, ce besoin d’affirmer leur position face aux autres c’est à dire de prendre possession de la vie des autres pour s’emplir eux-mêmes de ce qui leur manquait : le pouvoir.

Mais pourquoi ces humains là manquaient-ils de pouvoir ?

 Tout simplement ces êtres là avaient perdu la conscience de leur divinité et recherchaient à travers le pouvoir terrestre ce qui leur manquait au niveau spirituel : le pouvoir divin, l’Amour divin, la Lumière divine. Alors, au cours des temps, depuis des éons et des éons, il y eut les êtres humains qui croyaient en leur divinité, en l’Amour divin en eux et ceux qui l’avaient perdu et cherchaient le pouvoir à l’extérieur d’eux en asservissant les autres.

Cela entraîna, au cours des temps, des querelles entre tribus ; ce furent ensuite des guerres qui, au fil des temps, nécéssitèrent des moyens amplifiés pour détruire les uns et les autres. De là vint la haine envers celui qui apportait la souffrance mais aussi la haine  de celui qui cherchait à avoir le pouvoir sur ceux  qu’il considérait comme ses vassaux. 

Ainsi se côtoyèrent dans la vie de l’humanité l’Amour et la haine. Progressivement, l’Amour et la haine se retrouvèrent au sein des familles : luttes de pouvoir pour obtenir des biens, des possessions, jalousie entre frères, entre parents. l’Amour et la haine se côtoyèrent longtemps et continuent encore à se côtoyer.

L’Amour et la haine se retrouvent dans les diverses religions. Chacun, dans sa vie, pratique un culte religieux qu’il soit catholique, protestant, juif, musulman ou autre. Chacun se sent bien dans ce culte là et se dit qu’il est dans l’Amour total, oui, dans l’ Amour total puisqu’il contacte Dieu à travers sa religion.

Mais  Aimer n’est pas seulement aller dans une église, un temple, un synagogue ou une mosquée et prier sans réfléchir, sans être en conscience avec le Divin. Prier et être dans l’Amour du Père c’est tout simplement s’intérioriser et rencontrer le Père en soi, même dans une église, un temple, une synagogue ou une mosquée.  S’intérioriser c’est remercier le Père qui est en vous, au plus profond de vous, et qui vous permet de vous unir à tous ces gens autour de vous dans ces temples où vous allez.

Mais, dans tous ces gens qui sont autour de vous et  même en chacun de vous  il y a, peut-être, une part de haine. Bien souvent l’humain ne veut pas le voir. Il se dit  : « moi, je suis un être de paix, de sérénité, un être d’Amour ».

Bien des souffrances dans votre vie, dans celle des humains autour de vous et dans l’humanité ont pour origine la haine.

La haine peut se rencontrer actuellement encore au niveau  de toutes les religions. Combien d’entre vous ne critiquent pas la religion qui n’est pas la leur ?

Combien d’entre vous ne disent pas : » ma religion est la meilleure et les autres ne sont que des succédanés » ?

 Il y a là un jugement critique qui est la résurgence de toutes les haines millénaires qui se sont accumulées dans les gènes de l’humanité. Il y a encore, même si vous ne voulez pas le regarder en face, de la haine entre les diverses religions.

Combien d’entre vous, et soyez honnêtes avec cela, n’ont pas dit un jour : « ils sont complètement fous ces gens qui vivent une autre religion que la mienne, ce n’est pas possible de vivre une telle religion, ce n’est pas une religion d’Amour »?

Mais, vous, êtes-vous dans l’Amour en disant cela ?

Ce n’est pas en disant des paroles et en ayant des pensées de jugement haineux que les choses vont s’améliorer sur la Terre. Cela ne se peut si au niveau des religions vous ne vous entendez pas. Sur Terre, que vous soyez catholiques, protestants, juifs, musulmans ou autre, le Créateur  que vous appelez avec des noms différents est le même pour tous lorsque vous le priez. Il n’y en a qu’Un, Un seul, le Dieu Universel. Alors pourquoi critiquer haineusement ceux qui ne pensent pas comme vous ?

En les critiquant ainsi, vous apportez une certaine violence à l’intégrité de ceux qui vivent cette religion. Bien sûr, il y a toujours comme vous dites, les fanatiques, ceux qui transforment les paroles de la religion pour en faire un moyen de pouvoir. Mais ils ne sont qu’une petite partie de ceux qui prient le Père Divin.

Tentez de comprendre que dans toutes les religions, vous vivez tous le désir et le besoin d’Amour envers le Père ; Il est le Père Unique, le Seul et Unique,  le Dieu Universel qui existe pour tous les humains, pour toute l’humanité et pour toutes les religions et les pensées quelles qu’elles soient.

Alors, comment Amour et haine  peuvent-ils cohabiter ?

Parfois, un seul être humain peut vivre en lui l’Amour et la haine. Cela arrive fréquemment lorsque cet humain a vécu dans sa vie des évènements délicats et fort difficiles. A ce moment là, il se peut qu’une haine inconsciente s’installe dans cet être et crée en lui, inconsciemment, un mal-être et même des douleurs, des souffrances et des maladies physiques. La haine est une émotion qui ronge l’être humain et le détruit à petit feu même lorsque cet humain pense qu’il n’en est pas imprégné. Or l’énergie de la haine, ses vibrations, sont comme un cancer qui ronge et détruit. Pourtant, d’un autre côté, cet humain a besoin d’Amour, il a besoin de le ressentir, de l’offrir et, malgré cela, il y a cette partie plus ou moins importante de haine en lui, inconsciente bien sûr. Alors cet humain cherche à rencontrer l’Amour du Père toujours plus, toujours plus afin de s’y baigner et de se sentir protégé, aimé, caressé par la douceur et la tendresse de Sa Lumière.

Lorsque cet être vit ainsi, il est dans une dualité fort délicate.  A  un certain moment de sa vie, un évènement peut faire qu’il se rende compte qu’il a en lui de la haine envers telle ou telle chose  ou tel ou tel être. Grâce à cet évènement il réalise la haine qui est en lui et cela lui fait peur. Alors ce sont les larmes, les pleurs, il se dit : « non ! ce n’est pas possible, je ne peux pas avoir la haine en moi, moi qui cherche l’Amour du Père et qui le réclame de tout mon cœur !… je ne peux être l’Amour et la haine en même temps, comment cela se peut-il ?…comment la haine et l’Amour peuvent-ils vivre ensemble en moi ?….je ne suis pas alors digne d’être aimé(e) par le Père ! …..comment puis-je être dans la  haine alors que je veux l’Amour, je le veux sur la Terre autour de moi, dans tous les règnes de la vie de la Terre, je le veux en moi ! ….Mais il y a cette tache, cette émotion de haine ! »

Oui, l’être humain peut parfois et souvent avoir ces deux parties en lui, cette émotion lourde pesante, qui le ronge inconsciemment et ce désir d’Amour qu’il recherche à tout prix, l’Amour divin bien sûr.

Alors comment la haine et l’Amour peuvent-ils cohabiter ?

La haine est attribuée à un être ou à des êtres qui semblent vous avoir trahis. C’est une désillusion de l’Amour qui était offert à ces êtres là. Lorsqu’un humain offrait tout son Amour, enfant, adolescent, adulte à un être ou à des êtres et lorsqu’un évènement perturbateur a fait qu’une désillusion, un sentiment de trahison est apparu, la haine a pu s’installer.

La haine est ce sentiment sournois qui vient de la désillusion de l’Amour déçu, un Amour trahi, c’est du moins ce que ressent celui ou celle qui le vit. Mais d’un autre côté cet humain recherche l’Amour;  la présence de la haine inconsciente le lui fait rechercher toujours plus pur, toujours plus beau, toujours plus merveilleux. Alors cet humain se tourne vers la Lumière, vers le Père, vers la Terre, ses beautés, sa lumière, son soleil et il y a ainsi forte dualité en lui. 

L’humain ressent alors, parfois et souvent, des douleurs dans son corps. Il peut vivre une maladie invalidante ou une maladie suffisamment grave pour qu’il prenne conscience que quelque chose dans son corps l’avertit d’un problème non pas uniquement physique  mais émotionnel. Bien sûr, les problèmes physiques ne viennent pas tous de la dualité entre Amour et haine. Ils viennent aussi de la colère, de la jalousie, de l’envie.  Mais qui dit « jalousie » peut dire aussi haine envers un être qui a des biens, biens financiers, bien immobiliers, un être qui est connu dans le monde entier ;   celui qui jalouse ainsi est parfois dans le manque financier, dans une vie sociale délicate. La jalousie peut devenir haine à un certain moment.

Alors comment faire pour éviter cette dualité ?

Tout simplement, il est important comme l’ont dit nos Frères de Lumière, que l’être humain aille regarder au plus profond de lui, dans son coeur et dans son corps, ce qui ne va pas. Une douleur, une maladie sont des signes indiquant la présence de quelque chose qui ne va pas au plus profond de l’être au niveau émotionnel, psychologique. Il est important d’aller regarder et de vouloir constater ce qui ne va pas ; c’est en voulant voir, regarder, constater et verbaliser  que la guérison va venir.

Une maladie souvent grave peut être guérie par la découverte  du problème à l’origine de cette maladie. Le problème a souvent été caché par l’enfant, l’adolescent ou l’adulte car trop honteux pour l’égo de l’être humain.

Voyez-vous, frères de la Terre, j’ai vécu, comme vous, sur la Terre. Je sais, je comprends tout ce que vous vivez. Je suis parti, je l’ai quittée il y a longtemps de cela de votre temps terrestre et j’ai compris en revenant dans la Lumière du Père combien la souffrance de l’humain est importante.

Cette souffrance pourrait être totalement abolie si vous acceptiez de vivre en conscience l’Amour du Père en vous et entre vous. Tout d’abord elle pourrait être abolie par l’union de toutes les religions dans le respect du choix de l’autre, l’union d’Amour de toutes les religions. Accepter que l’autre prie le Père de façon différente. Accepter et ne pas en faire un cheval de bataille. Lorsque toutes les religions comprendront qu’elles ont toutes le même Dieu, le même Créateur, alors la Joie sera sur la Terre, la Joie merveilleuse qui permettra à tous les humains de vivre en osmose totale dans l’Union avec le Père.

Je souhaite, moi qui ai vécu sur Terre et qui comprend la vie terrestre, que vous compreniez le sens de mon message : Union d’Amour entre tous les peuples, entre toutes les religions et union d’Amour en vous-mêmes. Ainsi la haine et  toutes les émotions perturbantes qui sont vôtres actuellement et depuis longtemps, s’évanouiront.

Comprenez que vous êtes tous à la recherche de l’Amour, du Pur Amour, celui du Père Éternel, le Créateur, et de quelque religion que vous soyez, vous le cherchez tous sans exception. 

Alors mon vœu et mon souhait le plus cher est de voir toutes les religions de la Terre se réunir et prier ensemble, en même temps le Père Éternel, le Dieu Créateur Universel.

Je sais que parmi vous beaucoup comprennent actuellement le besoin qu’il y a pour la Terre et pour l’humanité d’aller chercher au plus profond de votre cœur l’Amour du Père.

Frères de la Terre, continuez…continuez ! et répandez autour de vous cette graine d’Amour. Je vous en remercie. Je vous aime. »

Maître NCHKAH 

Nous vous rappelons que vous pouvez reproduire ce texte à conditions :
– qu’il n’y ait aucune modification de son contenu
– qu’il ne soit pas coupé
– que vous fassiez référence au site http://cristal-mariandi.com et que le nom de Marie-Josée Andichou soit mentionné.

— Publié le 24 novembre 2013 par

>> Retour à la liste des messages

>> Retour au choix des messages